Vitres avant surteintées : les contrevenants auront une amende en 2017

Les conducteurs de véhicule dont les vitres avant (pare-brise et vitres latérales côté conducteur et côté passager) sont surteintées en-deçà du taux minimal de transparence de 70% seront sanctionnés d’un retrait de trois points de permis et d’une amende de 135 euros (contravention de 4ème classe) en 2017, a annoncé la Sécurité routière.

Vitres avant surteintées

 

Cette sanction vise le conducteur et non le propriétaire du véhicule. Elle est identique à celle de l’usage du téléphone au volant ou du défaut de port de ceinture. Vu de l’extérieur, l’opacité des vitres avant et du pare-brise va à l’encontre du principe de sécurité routière qui est de « voir » et d’« être vu ». Les vitres surteintées côté conducteur et côté passager ne respectant pas le taux minimal de transparence de 70% empêchent en effet de s’assurer que le conducteur vous a vu. La non-conformité du surteintage de ces vitres peut constituer un danger en matière de sécurité routière puisque cet équipement permet aussi de prendre quelques libertés par rapport au Code de la route sans risquer d’être vu comme téléphoner au volant ou omettre d’attacher sa ceinture.

Toutefois, des dérogations médicales seront accordées aux personnes atteintes de certaines pathologies de la peau (expressément visées arrêté ministériel). Cette dérogation porte sur le véhicule, si bien que toute personne domiciliée à la même adresse que celle figurant sur le certificat d’immatriculation du véhicule concerné ou justifiant d’un lien de parenté direct avec le titulaire du certificat d’immatriculation pourra également le conduire sans risquer une sanction.